Message
Fermer
Mot de passe oublié
Rechercher
Entrez au moins 3 caractères
Rechercher|Se connecter
Responsables
Coordinateur
Conférencier
Matières
Matière
Société, lettres et arts
Cours-conférence
Cycle "Libération des esprits : quelques jalons d'une longue histoire"
Lieu
Site
Bruxelles
Immeuble
Palais des Académies - Écuries royales
Local
Palais des Académies - Écuries royales
Adresse
Rue Ducale, 1, 1000 Bruxelles
 test
FiltresHaut de pageBas de page
Filtres
Haut de page
Bas de page
Jeu
13  10
17:00
Inscriptions
clôturées
Jeudi 13 octobre 2022 à 17 heures
Bruxelles – Palais des Académies - Écuries royales
D'Arouet à Voltaire : itinéraire d'une pensée militante
Que peuvent avoir en commun Averroès, Galilée, Voltaire ou Teilhard de Chardin ? Le premier est un philosophe, médecin et juriste musulman du 13ème siècle, le second est un physicien et astronome de la Renaissance italienne, le troisième est un écrivain et philosophe français du 18ème siècle et le quatrième est un paléontologue et théologien français du vingtième siècle. Ces quatre personnalités ont vécu dans des environnements culturels, politiques et religieux profondément différents et leurs domaines principaux d’activité étaient aussi fort divers. Ceci étant, ils ont en commun d’avoir contribué, chacun dans sa sphère d’influence, à libérer les esprits de contraintes imposées par des autorités religieuses. Aucun d’eux n’était athée mais ils refusaient qu’un pouvoir religieux interdise l’usage de la raison lorsque cet usage couplé à l’observation de la nature conduisait à des conclusions qui contredisaient des vérités révélées. Tous quatre connaitront l’exil ou les arrêts domiciliaires en raison de leurs opinions philosophiques.
À des siècles de distance, ces quatre figures majeures de l’histoire de l’humanité restent des modèles, des repères. Averroès est l’un des rares philosophes musulmans qui ait affirmer l’indépendance de la philosophie par rapport à la théologie ; Galilée a défendu l’héliocentrisme de Copernic même si cette théorie était en opposition avec le géocentrisme biblique ; Teilhard de Chardin a rejeté le fixisme biblique au profit de l’évolutionnisme et Voltaire a consacré une part importante de son œuvre à l’éloge de la raison et au rejet absolu de tout pouvoir clérical.
Programme
17:00
19:00
D'Arouet à Voltaire : itinéraire d'une pensée militante
Intervenant
Photos
Photo Philippe Molitor